Madame la ministre, pour l’année 2020, nous voulons une assurance médicaments publique et universelle!

Madame McCann,

Depuis plusieurs années, des acteurs et des experts de plus en plus nombreux se sont positionnés en faveur d’un régime public et universel d’assurance médicaments. Sur la scène fédérale, le Conseil consultatif sur la mise en œuvre d’un régime national d’assurance médicaments a recommandé son instauration, et une majorité des députés élus lors de l’élection fédérale du 21 octobre dernier, y compris ceux qui forment le gouvernement, sont issus d’un parti s’étant engagé à appliquer ces recommandations durant leur mandat.

Le Québec ne peut faire bande à part dans ce dossier. Notre modèle québécois d’assurance médicaments (privé-public) n’a pas rempli ses promesses : il est source d’iniquités croissantes et responsable d’une explosion du coût des médicaments. Cela est largement démontré et il existe un fort consensus québécois en faveur d’un régime public et universel. En tant que ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, je vous demande de prendre acte de ce consensus social et scientifique et d’agir dès maintenant avec votre gouvernement pour la mise en place d’un régime d’assurance médicaments 100% public. Je vous demande d’agir pour une réforme de notre régime actuel, pour davantage d’équité dans l’accès aux médicaments et un meilleur contrôle des coûts. Il en va de notre santé, incluant celle de nos finances publiques.

(Sans compter qu’une économie moyenne de 350$ par famille, ce serait un très beau cadeau de Noël!)

Madame McCann, nous ne croyons pas au Père Noël, mais nous croyons que vous devez agir pour l’instauration d’une assurance médicaments 100 % publique dès 2020!